Un peu plus ample un peu moins moche

Grégoire Damon


=/ Extrait en PDF

 

février 2020

Format : 100 x 150 mm

Broché - papier bouffant - rabats

50 pages

ISBN : 9791093160412

 

Prix : 9€ + 1,50€ frais de port

©Maxime Sudol
©Maxime Sudol

Imaginez que vous êtes né dans une petite ville de province, genre une zone commerciale et quelques maisons autour ; vous vous faisiez tellement chier en étant gamin que vous engueuler avec votre grande sœur était une chouette distraction et plus tard, ado, éviter les coups de carabine du vieux facho poivrot du coin était encore plus excitant que sniffer de la colle.

 

Ou pas besoin d'imaginer, vous l'avez vécu, vous avez grandi là, alors vous comprenez au plus profond de vous ce cri du cœur qui est le titre « Un peu plus ample un peu moins moche ».

 

De toutes ces saynètes Grégoire Damon tire l'irrépressible envie de s'enfuir pour survivre. On meurt très sûrement de la laideur. Et puis zut ! il y a plein de choses dans ce « pas ample », ils sont drôles, débiles, méchants, ils sont ce qui nous fait, nous donne cette sensibilité à la bêtise des poules, cette fierté à mater les seins de la bouchère comme première, et ultime, expérience érotique. Ce qui est moche nous hante, on n'en sort jamais, on se le garde, les bras ballants, dépités, car c'est encore notre art et notre faculté de juger.

L'AUTEUR

Né en 1985 à Saint-Etienne, émigre à Lyon en 2003. Fait un tas de trucs passionnants et/ou salissants. Premier roman en 2007. Découvre que la poésie bat encore vers 2010, s’y met. Co-fonde en 2016 la revue en ligne REALPOETIK avec Sammy Sapin parce que la critique littéraire c’est rigolo.

 

OUVRAGES PARUS

 

La Rue de la soif, roman, ArHsens Éditions, 2007.

Mon Vrai boulot, poésie, Le Pédalo ivre, 2013.

La Danse de Saint-Gilles suivi de Minera, poésie, Polder, 2013 (préface de Thomas Vinau).

D'Origine, poésie, Le Pédalo ivre, 2014.

99 noms d'un seul truc, poésie, Gros Textes, 2015.

De Gras et de nerf, poésie, Le Pédalo ivre,  2017.

 

Fast-food, roman, Buchet-Chastel, 2018, collection « Qui Vive ».