Trois crimes

Amélie Lucas-Gary

Julien Carreyn


LES AUTEURS

sortie : 15 avril2021

Format : 100 x 150 mm

Broché - papier bouffant - rabats

50 pages

ISBN : 9791093160481

 

Prix : 9€ frais de port offerts en prévente

Livre réalisé par Amélie Lucas-Gary et Julien Carreyn. Un réalisateur demande à une écrivain un petit texte pour base de son prochain film, ce texte serait comme le sous-titre d'un film qui n'existe pas encore…

 

Trois crimes est donc un sous-titre. C'est-à-dire une écriture assujettie au film et dans le film cette part non-imagée : le dialogue. 

Le film à venir est absent, ou déjà disparu, ainsi le sous-titre devenu poème trouve son objet : orchestrer la disparition, comme motif ou passe-temps avant l'arrivée des images.

Il faut donc pas moins de Trois crimes, trois disparitions sanglantes, trois façons de faire mourir, avec violence et sans fard, sans filtre posé sur des photos trop lisses, Trois crimes de femmes par des femmes (c'est rare), c'est tragique, c'est grec, balte, peut-être celte, c'est avant la naissance (ou la création). 

Amélie Lucas-Gary pose une écriture d'avant la naissance, dans un lieu indéfinissable, avec des corps mêlés dans la lutte, encore plongés dans le chaos d'où sortira quelque chose comme de la création.

 

LES AUTEURS

 

Amélie Lucas-Gary est née en 1982. Elle vit et travaille à Ivry-sur-Seine. Elle a publié trois romans, Grotte, Vierge et Hic, les deux derniers étant publiés au Seuil dans la collection Fiction &Cie. Grotte, son premier roman, a été réédité par Vanloo en septembre 2020. Amélie Lucas-Gary publie régulièrement dans des revues : ainsi récemment pour la revue Espace(s) du Centre National des études spatiales, pour The Art Newspaper ou pour DÉCOR, premier numéro de la revue de l'Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs. Des artistes la sollicitent aussi pour écrire sur leur travail : l'année dernière, elle a imaginé une fiction pour accompagner l’exposition « Carnaire» de Maude Maris à la Galerie Vortex (2020), elle a publié un texte dans la monographie « (Détails) » de Flora Moscovici coéditée par le Shed et La galerie de Multiple (2020) et, « Valériane Valériane » pour celle de Thomas Lanfranchi paru aux éditions Dilecta en janvier. www.amelielucas.fr

Julien Carreyn est né en 1973 à Angers. Il est représenté par la galerie Crèvecoeur depuis 2008. En janvier 2020, lors de sa dernière exposition personnelle, Jeanne Cals et les pharmacies du Sacré cœur, il présentait des photographies, des peintures et un film. Son travail a récemment été présenté au Palais de Tokyo, au Centre Pompidou ou au Plateau. Julien Carreyn conçoit ses expositions comme des chemins de fer qu’il accompagne souvent d’éditions, allant du simple fanzine au livre d’artiste plus sophistiqué. Ainsi, depuis le début des années 2000, il publie régulièrement des livres de dessins, ou de photographies, seul ou en collaboration ; il a ainsi notamment travaillé avec Shelter Press, Cornélius, Sémiose ou les éditions du CNEAI. Son travail est visible sur le site internet de la galerie Crèvecœur : https://galeriecrevecoeur.com/artists/julien-carreyn. Et certaines de ses vidéos sur son site internet : https://carreyn.net/